Z'oeufs peux pas!

11 janvier 2019

Galette des rois à la noisette sans œufs façon Yann Couvreur

Je suis abonnée au magazine fou de pâtisserie qui regorge de recettes de grands chefs. J’aime m’en inspirer pour créer de nouvelles gourmandises et j’essaie tant que je peux de récréer ces petites merveilles en retirant les œufs ce qui n’est pas toujours simple !

J’ai pu admirer dans ce magazine la recette de galette des rois à la noisette de Yann Couvreur. En forme de noisettes, je la trouvais très chic ! Tout à fait le genre de challenge que j’aime !

Au niveau de la forme, je me sentais inspirée mais au niveau de goût, comme vous le savez je suis exigeante avec moi-même donc je voulais que ce soit vraiment bon pour vous la proposer ! Ce n’est pas parce que vous êtes allergiques aux œufs que vous n’avez pas le droit à un goût top !

Alors voilà, après moultes essais, la recette est aboutie !

Galette des rois à la noisette sans oeufs z'oeufs peux pas façon Yann Couvreur

Pour le décor, je me suis inspirée de ouiouiouistudio. J’ai retravaillé son modèle en modifiant les couleurs, la taille et en ajoutant un petit écureuil car j’adore les écureuils et mes filles aussi ! Et puis, c’est bien connu les écureuils adorent les noisettes !

J’espère que cette recette vous plaira ! A vos tabliers !

Alors il vous faut pour une grosse galette pour 8-10 de forme classique ou à retravailler suivant vos envies !

  • Deux rouleaux de pâte feuilletée. (Personnellement, je la fais moi-même mais je ne voudrais pas vous faire peur !!)
  • 250g de lait entier
  • 50g de sucre
  • 15g de maïzena
  • 15g de farine type 45
  • 100g de beurre doux
  • 75g de poudre de noisette
  • 50g de praliné
  • 1 c à s d’eau
  • 1 c à s de sirop de sucre de canne
  • Pour les gourmands de chocolat, vous pouvez aussi ajouter quelques pépites de chocolat en même temps que la fêve!

Mélangez le lait, le sucre, la maïzena et la farine.

Laissez épaissir sur feu doux tout en remuant.

Ajoutez, hors du feu, le beurre doux en petits morceaux puis la poudre de noisettes.

Lorsque le mélange a refroidi, ajoutez le praliné.

 

Découpez la pâte feuilletée en forme de noisettes, faites la deuxième noisette en peu plus large.

Disposez votre crème à la noisette et la fêve en laissant 1-2 cm de chaque côté. Badigeonnez d’eau tout le bord avec un pinceau.

Rayez à l’aide d’un couteau très fin votre deuxième pâte sans appuyer. Positionnez-la sur la première pâte et appuyant bien tout autour pour bien sceller les deux pâtes ensemble.

Chiquetez tout le tour. C’est-à-dire donner un petit coup de couteau tous les 5mm tout autour de la galette. Faites un petit trou au centre de la galette, si vous l’avez faite en forme de noisette, faîtes le trou plutôt vers le haut, ce sera plus esthétique.

Placez au réfrigérateur pendant une heure.

Allumez à 180°C votre four en sole pulsée c’est-à-dire chaleur tournante vers le bas, et positionner votre grille en bas.

Enfournez pour 35 min. Sortez-là, badigeonnez-la de sirop de sucre de canne au pinceau puis renfournez pour 5 min.

Laissez refroidir et régalez-vous !

 

Si vous souhaitez être informé(e) par mail de la parution d'une nouvelle recette, abonnez-vous à la newsletter en bas à gauche de votre écran puis cliquez sur"Etre prévenu à chaque nouveau message publié sur ce blog"

 Venez Liker la page facebook de Z'oeufs peux pas en cliquant sur ce petit logo: fb_icon_325x325

Posté par Au37 à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


04 janvier 2019

Les galettes des rois sans oeufs

 Les rois arrivent ! Alors tous à vos galettes sans oeufs !!! Plein de recettes s'offrent à vous!

 

rois

 

 

Cliquez sur le titre ou la photo individuelle et hop vous trouverez la recette!!

IMG_8374 

Couronne briochée des rois sans oeufs

 

 

galette frangipane

Galette des rois à la frangipane sans oeufs

 

 

chateau 1108476119

Galette des rois aux pommes sans oeufs et en forme de château! ou de pomme!

 

 

galette nutella 2

Galette des rois au Nutella® sans oeufs

 

 

galette poire choc3

Galette des rois poire, frangipane, chocolat sans oeufs

Venez Liker la page facebook de Z'oeufs peux pas en cliquant sur ce petit logo: fb_icon_325x325 

 

Posté par Au37 à 12:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

Bonne Année Deux-mille-dix-N'oeuf

bonne année 2019

Que cette année vous apporte tout ce dont vous rêvez.

Posté par Au37 à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2018

Un Noël sans œufs mais pas sans eux!

Noël approche à grands pas. Alors voilà quelques desserts de Noël que vous aviez adorés! Tous sont sans oeufs!

Cliquez sur la photo pour être dirigés vers la recette!

 

Succès praliné

succès praliné

 

 

Bûche chocolat praliné 

bûche choco praliné

 

 

Entremet praliné

entremet praliné

 

 

Bûche tiramisu

IMG_1206

 

 

Tablette chocolat

85863965_o

 

 

Bûche poires spéculos

IMG_1075

 

 

Bûche trois chocolats

IMG_7882

 

Buche chocolat lait

IMG_7918

 

 

Sablés noisettes

IMG_7844

 

 

Sablés aux épices de Nöel

Sablés de Noël

 

Macarons

IMG_9591

 

Tablette citon framboise

IMG_7728

 

Desserts de Noël z'oeufs peux pas

Z'Oeufs peux pas

Z'Oeufs peux pas. 2K likes. Pour que l'allergie aux œufs ne prenne plus le dessus sur la gourmandise ! Des recettes toutes sans œufs mais bonnes et gourmandes qui donnent envie!

https://www.facebook.com

 

Posté par Au37 à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 novembre 2018

Cupcakes coeur Gianduja, ganache montée chocolat sans oeufs

Pendant les vacances de la Toussaint, je suis allée à Londres retrouver ma fille ainée qui y vit depuis septembre.

Tout d’abord, je tiens à recevoir vos félicitations car oui j’ai survécu à son départ !!!! Maman poule a tenu bon, non sans un torrent de larmes, il est vrai ! J’ai aussi été plus forte que l’envie envahissante de séquestrer mon poussin à vie dans notre petit nid douillet !

Ah oui, ça y est vous comprenez à quel point j’ai réalisé un exploit surhumain digne des plus grands de ce monde. J’ai survécu au fait que ma fille ait grandi !

Merci pour vos applaudissements et vos sourires de compassion, ça me touche !

Ceux qui ricanent, on verra quand ce sera votre tour !!!!! Vous viendrez trouver en moi toute la sagesse dont je fais preuve, bien évidemment !!!

 

cupcakes Z'oeufs peux pas

Bref, tout ça pour dire que toute ragaillardie à l’idée de retrouver mon grand bébé de presque 22 ans (oui, oui, ce n’est plus un bébé…), je suis partie avec une mission confiée par Caroline, une internaute adorable avec qui j’échange régulièrement ! Ma mission : créer pour l’anniversaire de sa fille, Lisa, des nouveaux cupcakes à tomber raide ! L’idée était que Caroline se lance dans un atelier cupcakes avec les amis que sa fille invitait pour fêter cela !

Comme j’ai le sens du sacrifice et ma fille aussi, nous avons parcouru tous les établissements reconnus de la capitale british afin de goûter ledit gâteau sous toutes ses coutures ! Et bien oui, vous comprenez, pour créer une nouvelle recette, je ne me fie qu’à mon instinct alors si je n’ai pas le goût en tête…

Oui, oui, je sais mon dévouement est exemplaire !!!!!!!!!!!!!!!

Rentrée de Londres avec 15kgs de plus, merci Caroline, je me suis lancée en cuisine avec mes petites poulettes qui elles étaient restées en France afin de créer ZE recette ! Caroline, mes filles vous remercient ! Ma balance moins !!!

Alors à vous de vous lancer ! Vous ne serez pas déçus !

Je me suis inspirée d’une recette de Michalak, de l’encyclopédie du chocolat Valhrona et des romans qu’aime ma fille Agathe : Cupcake et compagnie. Ensuite j’y ai ajouté mon feeling et mon expérience !

Pour 12 cupcakes

Pour la ganache et le cœur gianduja :

  • 150 g de chocolat au lait
  • 50 g de cacahuètes (amandes, noix de macadamia, ou noisettes) grillées salées
  • 50 de sucre glace
  • 30cl ou 300g de crème liquide

Nous allons donc réaliser en parallèle, un cœur gianduja que l’on glissera dans le gâteau pour obtenir un cœur un peu croquant et une ganache que l’on montera pour faire cette jolie décoration propre au cupcake.

Hachez le chocolat. Gardez 50g d’un côté et 30g de l’autre.

Faites fondre 50g de chocolat haché. Mixez les cacahuètes, amandes ou noisettes avec 50 g de sucre glace, incorporez au chocolat. Si besoin mixez de nouveau. Vous allez obtenir une sorte de pâte que l’on appelle gianduja, divisez ce mélange en deux appareils de 75g chacun. Une moitié servira pour le cœur, l’autre pour la ganache.

Portez la crème liquide à ébullition, la verser sur l’autre moitié du mélange cacahuètes (ou noisettes, noix de macadamia, amandes) et les 100g de chocolat au lait haché restant, mélangez.

Versez cet ensemble dans un plat à gratin, filmez au contact pour chasser l’air et mettez-le au réfrigérateur au moins 4h ou une nuit, vous pouvez aussi faire une version express en la plaçant au congélateur pendant 1h !

Attention de ne pas la congeler ! Ce que l’on souhaite c’est que l’ensemble soit bien froid afin de le monter après comme une chantilly !

 

Préparez votre appareil à cupcakes :

  • 250 g de sucre
  • 125 g de farine
  • 25g de fécule de maïs
  • 60 g d’huile de tournesol
  • 250 g de lait
  • ½ cuillère  café de bicarbonate de sodium
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 cuillère à café d’extrait naturel de vanille liquide

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Tamisez la farine, la fécule, la levure et le bicarbonate dans un grand saladier. Ajoutez le sucre.

Versez ensuite l’huile, le lait et l’extrait de vanille.

Avec un fouet faites des petits cercles au centre du saladier afin de lier la préparation tout doucement. Vous pouvez aussi tout mettre dans un robot !

Votre appareil est très liquide c’est normal !

Versez-le dans 12 moules papier à cupcakes posés dans une plaque à cupcakes rigide ! Vous devez en mettre au 2/3 du moule.

Faites-les cuire pendant 25 minutes.

Laissez-les refroidir complètement.

 

Montage :

Divisez votre gianduja en 12 petites boules.

Dans chaque cupcake, retirez un peu de gâteau avec un petite cuillère, insérez un petit cœur croquant et remettez le morceau de gâteau.  Cela fait une bosse , c’est normal !

Sortez votre plat à gratin avec le liquide qui doit être bien froid.

Mettez le dans un robot muni d’un fouet ou montez-le en chantilly avec un batteur à main pour obtenir une belle crème montée.

Placez cet ensemble dans une poche à douille et décorez vos cupcakes. Vous pouvez ajouter ce que vous voulez pour la déco !

Conservez au frais dans une boite hermétique et mangez dans les 48 heures! 

Bon anniversaire Lisa! Profite bien de tes amies! 

 

Si vous souhaitez être informé(e) par mail de la parution d'une nouvelle recette, abonnez-vous à la newsletter en bas à gauche de votre écran puis cliquez sur"Etre prévenu à chaque nouveau message publié sur ce blog"

 Venez Liker la page facebook de Z'oeufs peux pas en cliquant sur ce petit logo: fb_icon_325x325

 

 

Posté par Au37 à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


12 novembre 2018

Des visages familiers... Surprise!

C86549A1-5647-429B-8B81-F399AA1FE8E5

Posté par Au37 à 20:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2018

Gâteau marbré zébré sans oeufs

Après, ces quelques mois d’absence, je reviens vers vous avec une recette bien gourmande ! Express, facile et savoureuse ! Une recette qui pourrait arriver en tête pour apporter à l’école pour fêter son anniversaire ! Vous connaissez tous le gâteau dit savane ?! Je pense que j’en ai coupé plus que de raison à l’école. A chaque fois, je regarde, médusée mes élèves se régaler devant ce gâteau que, personnellement, je trouve vraiment mauvais !!

Mais j’aime son aspect !

J’avais proposé dans mon livre une recette de gâteau marbré, celle-ci est différente. J’oserais même dire une version améliorée. En mode zébrée, pour faire sortir quelques traits de la ma personnalité, elle est aussi très moelleuse.

zébré sans oeufs z'oeufs peux pas

Mon assistante de choc et moi en avons fait un hier soir et le zébré n’a pas fait long feu devant nos appétits sauvages :)

Alors il vous faut :

  • Une briquette de soja à cuisiner de 25 cl  (je prends, pour ma part, le carrefour bio)
  • 200 g de beurre salé (ou sans, moi z’œufs peux pas ! z’aime trop ça !) + 10 g pour beurrer le moule.
  • 200  g de sucre en poudre (ou vanillé maison si possible)
  • 200 g de farine T45
  • 1 sachet de levure chimique
  • 20 g de cacao

Préchauffez votre four à 170°C, chaleur tournante.

Beurrez votre moule si possible flexipan avec du beurre salé. Oui je suis d’accord avec Flexipan, ce n’est pas nécessaire mais croyez-moi ce petit goût de beurre toasté est délicieux.

Faites fondre votre beurre, ajoutez-y le sucre, la farine, la levure et lissez avec le soja cuisine.

Vous obtiendrez une pâte assez liquide. Séparez cette pâte en deux et ajoutez, à l’une des deux, le cacao.

Versez un peu de pâte blanche, puis versez au milieu un peu de pâte noir et continuez cette alternance. Ce qu’il ne faut surtout pas faire c’est mélanger les deux couches.

Enfournez pour 1h. Sortez-le du four. Laissez-le tiédir, démoulez-le et régalez petits et grands.

Si vous avez envie de faire des rainbow cakes, n’hésitez pas à utiliser cette base sans le cacao mais en ajoutant des colorants artificiels qui garderont le coloris que vous aurez choisi.

Bon et bien il n’y a plus qu’à !

 

Si vous souhaitez être informé(e) par mail de la parution d'une nouvelle recette, abonnez-vous à la newsletter en bas à gauche de votre écran puis cliquez sur"Etre prévenu à chaque nouveau message publié sur ce blog"

 Venez Liker la page facebook de Z'oeufs peux pas en cliquant sur ce petit logo: fb_icon_325x325

Posté par Au37 à 11:22 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 octobre 2018

Une recette de bonheur et non de gâteau!

J’imagine que vous devez vous poser des questions sur ce que je deviens pour avoir été si silencieuse pendant si longtemps !

Et bien figurez-vous que je ne vous oublie pas mais n’ayant toujours pas le don d’ubiquité, je ne peux être qu’à un endroit à la fois !

Quel est l’intérêt de faire les choses pour dire de les faire si c’est pour les faire mal ?!

L’année dernière, oui vous le savez en bonne instit je ne parle qu’en année scolaire, j’ai passé une année formidable avec des élèves en or. Un cru extraordinaire avec un cépage délicieux qui je suis sûre fera d’ici quelques années une cuvée unique ! J’aurais le plaisir et même l’honneur de vous susurrer à l’oreille : « Tu vois ce petit ou cette petite, il était dans ma classe en CM2 et déjà il/elle était extraordinaire à l’époque ! »

Ces moments sont précieux et méritent qu’on leur porte toute notre attention alors je l’avoue : l’année dernière c’est sur eux que je me suis concentrée. Et croyez-moi, cela valait le coup !

J’ai rencontré des jeunes en devenir qui m’ont fait moi-même murir et retourner en enfance en même temps !

Quelle chance j’ai de vivre cela !

Aujourd’hui, je ne vais pas vous proposer une recette mais une idée, une invitation à voyager à travers vous-même en faisant confiance à mère nature !

Je reviens tout juste d’un week-end hors du commun qui me fait commencer mes vacances dans la plus belle des postures : détendue.

J’ai la sensation d’avoir retrouvé un chemin après des longues semaines d’errances.

Cette sensation est si apaisante qu’il serait égoïste de ma part de ne pas la partager avec vous !

Ce week-end, je suis partie dans la forêt pour faire une expérience de sylvothérapie !

J’en entends déjà se demander si j’ai bu, si j’ai fumé quelque chose et bien non mais j’ai tout de même, à cet instant, l’impression d’être légèrement enivrée !

Mon dermato, qui est aussi celui de mes filles, est un type épatant ! Il soigne principalement l’eczéma avec un talent fou et une extrême bienveillance. Mais plutôt que de soigner, cette fois-ci il y a eu envie de confier à ses petits patients une technique pour se relaxer et utiliser leur grande sensibilité comme une force à utiliser pour aller mieux ! Je tiens à préciser que je me compte dans ses petits patients !!

Me voilà donc embarquée dans une drôle d’aventure avec 29 enfants de 7 à 14 ans, des médecins, des psychologues, une sophrologue, des infirmières et d’autres personnes soignantes ! Au milieu de tout ça, où est ma place me demanderez-vous ? Et bien je vous avoue que je me suis posée la même question et puis j’ai compris que tout ces grandes personnes avec besoin que je laisse mon cartable à la maison sans enlever ma cape de Professeur des écoles ! Ce dont il avait besoin c’est de mon expérience de gestion de groupe d’enfants !

Nous sommes donc partis avec tout ce petit monde dans de magnifiques forêts, encadrés par deux hommes extraordinaires : Vincent Karche ancien ténor d’opéra devenu expert en randonnée lyrique et Jean-Marie Defossez coach en respiration. Ces deux amoureux des arbres, que je vous invite viveement à rencontrer, nous ont fait redécouvrir le bonheur d’entendre les feuilles crisser sous nos pieds, de sentir l’odeur des écorces, de toucher les merveilles dans la nature tout en les respectant.

Avec eux, nous avons appris à nous relaxer afin d’évacuer de nos corps et des nos pensées toutes les pressions et le stress qui nous entoure. Avec eux, nous avons câliner des arbres, admirer des chevreuils, inspirer, souffler et chanter !

Oh chanter, oh oui ! Je n’ai jamais senti  de joie aussi profonde qu’en écoutant Vincent chanter devant nous dans la forêt des extraits d’opéra. Sa voix de ténor nous a tout simplement envoutés. Transie, tout mon épiderme se faisait plus sensible, l’émotion était palpable et laissait mes yeux s’embrumés un peu plus à chaque note !

Quelle expérience inédite : UNE PARENTHESES ENCHANTEE.

Et quelle expérience aussi que de chanter l’hymne à la joie au milieu des arbres centenaires avec ces enfants ébahis qui avaient baissé la garde et se laissaient guider par la joie qui les traversait eux aussi.

Alors, croyez-moi, pas de recette aujourd’hui mais une idée qui pourrait à tous vous faire du bien !

Allez vous ressourcer dans les arbres, rendez-leur tout l’amour qu’ils nous donnent en nous faisant vivre ! Ils sont aujourd’hui moins nombreux, ils ont besoin de notre soutien et de notre amour. Nous leur devons bien ça ! Sans ses grands géants pour régénérer notre air, nous ne serions pas grand chose. Aujourd’hui, j’ai appris bien plus d’eux. Très loin sont dans ma tête actuellement les préparations de séances de sciences inspirées par les programmes de l’éducation nationale.

Apprenons à nos enfants, nos élèves à chercher le bonheur auprès d’eux !

Dans la nature, chacun pousse à son rythme et se complète. Les arbres coupés trouvent la force de se relever plus beaux, plus forts, plus grands. La nature sait s’organiser à merveille. Chacun y a sa place et est conscient que l’autre d’à côté n’est pas son ennemi mais son ami bienveillant qui lui montre l’exemple ! Les arbres attendent leur tour sagement. Ils ne se précipitent, non… Ils profitent de chaque instant, de chaque moment. Parfois on voit deux arbres différents qui ne forment plus qu’un. Les branches et les feuillages se rencontrent et se câlinent cote à cote. On ne leur dit pas à eux qu’ils sont mal assortis, trop différents non, devant eux on s’émerveille.

Laissons à nos enfants et laissons-nous le droit de nous extasier de puiser dans ces vieux monsieurs que sont les arbres des conseils de sagesse !

L’amour est à porté de main, le bonheur devant vous !

arbre

Posté par Au37 à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2018

Atelier fête des mères

Retrouvez-moi, samedi 26 mai,  avec mes filles chez Alice Délice Nantes dans le magnifique passage Pommeraye pour un atelier de cuisine!

Rendez-vous à 14h! Vous pouvez venir avec mon livre s’il n’est pas encore dédicacé ou le trouver sur place !

On  vous attend!

CE8F2CC9-98CC-415C-A67C-67F9BDA413B8

Posté par Au37 à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2018

Entremet chocolat, gianduja, noisettes sans oeufs

Mon bébé vient d’avoir neuf ans. Votre première réflexion est peut-être de penser que ce n’est plus un bébé ; ce qui n’est pas entièrement faux ! Mais étant la dernière de la fratrie, elle restera jusqu’à la fin de sa vie : mon petit bébé !

Voir grandir ses enfants n’est jamais facile... Moi, j’ai, en plus, une passion pour les bébés alors c’est encore plus difficile !

Cela ne m’empêche pas de leur confectionner de beaux gâteaux à chaque année supplémentaire ! Une manière d’oublier que, oui, c’est la vie : Ils grandissent ! Snif !

 entremet chocolat gianduja noisettes sans oeufs z'oeufs peux pas 1

Mes filles sont des passionnées de chocolat, comme leur mère ! Donc le choix du chocolat en produit phare était assez évident !

J’ai associé plusieurs couches afin de proposer un joli rendu à la découpe ! J’ai utilisé un moule Silikomart modèle Goccia que mes filles avaient repéré dans le meilleur pâtissier !

Vous y trouverez un croquant chocolat feuillantine, une ganache noire, du gianduja, une mousse chocolat et un glaçage façon rocher !

 

Alors il va falloir y aller en étape. Tout d’abord nous allons confectionner du gianduja.

D’habitude, j’en fais toujours une grande quantité, je les coule dans des petites empreintes pour ensuite les mettre dans des gâteaux comme mes fameux petits cakes au cœur de gianduja.

Ici, je vous donne juste les proportions pour réaliser l’insert dans le gâteau.

Le gianduja est une pâte composée de noisettes grillées, de chocolat et de sucre glace.

  • 40 g de noisettes entières
  • 40 g de sucre glace
  • 16 g de chocolat au lait à 40% de cacao (mon préféré est de très loin le jivara de valrhona car il est très peu sucré et irrésistible !)
  • 6 g de beurre de cacao (en magasin spécialisés en pâtisserie ou sur internet)

 

Mettez les noisettes au four à 150° pendant 10 minutes puis frottez les, les unes avec les autres, pour retirer la peau.

Hachez le beurre de cacao et le chocolat.

Faites fondre l’ensemble au micro-ondes ou au bain-marie.

Dans un mixeur, broyez les noisettes avec le sucre glace jusqu’à l’obtention d’une pâte. Ajoutez alors le chocolat fondu avec le beurre de cacao. Versez l’ensemble dans un saladier. Posez ce saladier dans de l’eau fraîche et refroidissez la masse pour obtenir une température de 25 26°.

Coulez dans un cercle huilé de 18 cm de diamètre et placez au réfrigérateur.

 

Ensuite, nous allons réaliser la ganache noire.

  • 100 g de crème fleurette entière
  • 20 g de beurre salé
  • 100 g de chocolat noir (j’adore le chocolat Mexique 66% de Barry)

 

Faites bouillir votre crème avec votre beurre.

Versez-le sur vos pistoles de chocolat. Attendez un petit peu puis remuez en formant des huit jusqu’à obtention d’une masse bien brillante. Si le mélange venait à trancher, prenez un fouet et battez bien ! Versez cette ganache par-dessus le gianduja et placez au réfrigérateur.

 entremet chocolat gianduja noisettes sans oeufs z'oeufs peux pas 2

Nous allons maintenant réaliser le croquant feuillantine.

  • 60 g de chocolat au lait à 40% de cacao (mon préféré est toujours le jivara de valrhona)
  • 4 étuis de 2 gavottes soit 8 gavottes !

 

Faites fondre le chocolat, puis écrasez très grossièrement les gavottes dedans. Gardez de côté le temps de faire votre mousse.

 

Il nous reste la mousse au chocolat au lait.

  • 260 g de chocolat au lait (jivara de valrhona, mon chouchou !)
  • 190 g de lait demi écrémé
  • 380 g de crème fleurette entière
  • 2 feuilles + ¼ de feuille de gélatine

 

Faites tremper la gélatine dans de l’eau froide.

Faites bouillir le lait. Ajoutez ensuite la gélatine essorée. Remuez pour ne plus avoir trace de la gélatine.

Versez l’ensemble sur les pistoles de chocolat.

Laissez l’ensemble descendre en température (à peu près 35°C-45°C).

Montez la crème fleurette en une crème montée mousseuse.

Incorporez délicatement et en plusieurs fois le chocolat dans cette crème.

Versez les deux tiers de la mousse dans le moule. Posez dessus l’insert en mettant la face noire en bas. Disposez sur l’insert le croquant feuillantine puis coulez le reste de la mousse pour arriver en haut du moule. Tapotez pour chasser les bulles d’air et congelez au moins 5h.

 

Pour le glaçage rocher :

  • 250 g de chocolat au lait
  • 40 g d’huile de pépins de raisin
  • 60 g de noisettes hachées ou de pralin

Dans une poêle, torréfiez les noisettes pour les dorer. Si vous utilisez du pralin, ce n’est pas la peine.

Faites fondre le chocolat au bain marie ou au micro-onde, ajoutez l’huile de pépins de raisin puis les noisettes.

Posez votre dessert toujours congelé sur une grille posée sur une silpat et coulez votre glaçage. Vous pouvez récupérer ce qui est tombé sur la silpat avec une spatule pour ne rien perdre !

Mettez votre dessert au réfrigérateur au moins 3h puis servez !

 entremet chocolat gianduja noisettes sans oeufs z'oeufs peux pas 3

Piou !!! Et voilà !!!

Y’a plus qu’à !

 

Si vous souhaitez être informé(e) par mail de la parution d'une nouvelle recette, abonnez-vous à la newsletter en bas à gauche de votre écran puis cliquez sur"Etre prévenu à chaque nouveau message publié sur ce blog"

 Venez Liker la page facebook de Z'oeufs peux pas en cliquant sur ce petit logo: fb_icon_325x325

Posté par Au37 à 22:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,