Aujourd’hui, je vais peut-être surprendre certains d’entre vous en proposant une blanquette de veau !

Ce plat emblématique français est assez simple à réaliser mais pour obtenir une sauce bien crémeuse et épaisse, il est d’usage de mettre de l’œuf en fin de cuisson.

A la demande de certains, je vais vous proposer ma solution, très simple afin que les allergiques aux œufs puissent aussi en manger.

Je n’ai pas pensé vous donner ma recette avant pensant que vous trouveriez cela inutile mais surprise de constater que pour beaucoup cela faisait partie des plats à bannir et bien je vous confie ma recette pour venir aider ces personnes-là !

Blanquette de veau sans oeufs Z'oeufs peux pas !

Désolée pour la photo, ce n’est pas simple de faire une photo de blanquette, surtout quand l’objectif de l’appareil se recouvre de buée et que vos convives s’impatientent !

Pour moi, la blanquette, c’est un des plats de ma grand-mère. Elle la faisait à merveille et m’a apprise, petite, à la réaliser quand je venais me glisser dans la cuisine.

Depuis, c’est un des plats préférés des enfants. Le symbole d’un déjeuner en famille ! Pour la déguster, n’hésitez à inviter vos proches, cela la rendra encore plus savoureuse ! Moi je la fais aussi pour ma Maman qui elle n’a pas appris à la faire par sa maman mais qui adore la manger !!

 

Alors il vous faut pour 6 personnes :

  • 1 kg de viande à blanquette
  • 1 oignon
  • 600 g de carottes
  • 500 g de champignons de Paris
  • 2 feuilles de Laurier
  • 1 branche de thym ou l’équivalent d’une cuillère à soupe
  • Beurre
  • ½ bouteille de vin blanc sec
  • 1 litre 500 d’eau
  • 4 cuillères à soupe de farine
  • 1 cuillère à café bombée de Maïzena
  • 150g de crème fraiche entière
  • sel
  • poivre du moulin

 

Pour faire la blanquette, j’ai mes petites habitudes et ma petite organisation.

Tout d’abord, mes enfants détestent tomber sur une branche de thym ou des petites herbes dans leur assiette donc je fais une infusion ! Faites bouillir 1 litre 500 d’eau et versez-la sur le thym et le laurier, laissez infuser.

Emincez votre oignon et faites-le revenir dans une grosse cocotte avec du beurre, sans le laisser blondir.

Epluchez vos carottes, coupez-les en rondelles.

Préparez vos champignons et coupez-les en tranches pas trop fines.

Dégraissez un peu votre viande si besoin.

Retirez de la cocotte les oignons.

Mettez votre cocotte sur feu fort.

Déposez un morceau de beurre puis celui-ci une fois fondu, votre viande. Faites-la dorer de part et d’autre.

Ensuite saupoudrez votre farine tamisée et remuez jusqu’à ce que la farine roussisse un peu.

Versez le vin blanc.

Passez l’infusion à travers un tamis et ajoutez-la dans la cocotte avec l’oignon, les carottes et les champignons.

L’ensemble est noyé, c’est normal !

Salez et poivrez.

Laissez cuire à feu plutôt doux mais pas au minimum en remuant régulièrement durant 1h30- 2h.

Au moment de servir, réajustez en goutant la quantité de sel et poivre.

Diluez une cuillère à café bombée de maïzena avec un peu d’eau froide.

Versez l’ensemble dans la cocote, remuez et laissez épaissir quelques minutes. Si vous ne trouvez pas cela assez épais à votre goût, vous pouvez renouveler cette opération tout comme vous pouvez ne pas mettre de maïzena si vous trouvez l’ensemble assez épais.

Ajoutez la crème et servez.

Certaines personnes aiment y ajoutez un jus de citron. Ce n’est pas notre cas mais à vous de voir !

Et voilà, un plat familial pour affronter l’automne et l’hiver !

 

Si vous souhaitez être informé(e) par mail de la parution d'une nouvelle recette, abonnez-vous à la newsletter en bas à gauche de votre écran puis cliquez sur"Etre prévenu à chaque nouveau message publié sur ce blog"

  Venez Liker la page facebook de Z'oeufs peux pas en cliquant sur ce petit logo: fb_icon_325x325